Artcurial Motorcars est de retour le 8 février 2019, pour la vente la plus attendue de l’année par les collectionneurs d’automobiles celle de Rétromobile 2019.

La maison dévoilera la star de cette édition 2019, la Bugatti Type 51 châssis #51128 de 1931, ex-Trintignant, 6 ème au Grand Prix de Monaco en 1932 avec Louis Lehoux. Une voiture sportive historique provenant d’une importante collection privée européenne.
L’évènement annuel du Salon Rétromobile, début février à Paris, est devenu le pendant européen de la semaine estivale de Pebble Beach aux Etats-Unis. La vente Artcurial Motorcars s’est placée il y a neuf ans comme le point culminant et très attendu de ce Salon, devenant la plus prestigieuse vente aux enchères de l’année en Europe. Pour l’édition 2019, le rendez-vous est donné le vendredi 8 février au Parc des Expositions de la porte de Versailles.
Comme chaque année l’ensemble de l’équipe d’Artcurial Motorcars s’est surpassée pour dénicher des lots d’exception dont une automobile qui peut être considérée comme une icône par sa rareté, sa provenance, son histoire mais également son palmarès : la Bugatti Type 51 châssis #51128 de 1931, ex-Trintignant.

Des modèles couronnés de succès

Bugatti a remporté avant-guerre le plus grand nombre de victoires en courses. Pour cette raison, les modèles « Grand Prix » représentent aujourd’hui ce qui se faisait de mieux dans les années 20 et 30.
La Bugatti 51 vient succéder au modèle 35, couronné de succès dans les années 20 mais dépassé au début des années 30. De 1931 à 1934, quarante Type 51 sortent des ateliers Bugatti de l’usine de Molsheim pour prendre part, aux mains de pilotes-usine et de pilotes privés, aux plus grandes courses de l’histoire.

Articles associés