Sous une robe musclée, la nouvelle Mercedes C43 cabriolet amg gagne en puissance et l’habitacle dispose d’une nouvelle instrumentation digitale dont un volant intelligent.

Des changements subtils, une évolution qui se dévoile derrière la ligne sportive de la belle voici les quelques transformations de la Mercedes cabriolet C43 AMG. Elle a revu sa garde-robe pour garder un look sportif mais avec de la modernité en plus. En effet, les designers lui ont octroyé une nouvelle calandre à double lamelle argent iridium mat. Une touche sportive qui se voit sans tape à l’oeil. A l’arrière, les deux doubles sorties d’échappement rappellent qu’il y a des chevaux sous le capot. Brillantes et chromées, elles ne passent pas inaperçues. Aux quatre coins, les nouvelles jantes 18 ou 19 pouces sont devenues plus aérodynamiques.
Mais c’est surtout sous le capot que les choses changent significativement. Le V6 de 367 ch gagne 23 ch issus de deux nouveaux turbo qui admettent sans broncher une pression de 1,1 bar. En revanche, le couple de 520 Nm ne bouge pas. Pour faire passer les chevaux aux roues rien de mieux qu’une boite Speedschift-TCT à 9 rapports et une transmission intégrale 4 Matic. Ce duo, boite et transmission, fait un carton à chaque démarrage et propulse la berline à 100km/h en 4,8 secondes avec cependant une vitesse limitée à 250km/h. Une auto qui va faire un malheur sur les autoroutes rectilignes mais peut-être moins fun sur routes sinueuses.

Plusieurs écrans sur la console

Dans l’habitacle, la nouvelle amg C 43 adopte l’instrumentation de la nouvelle de la C qui gravite autour de plusieurs écrans. En face du conducteur, les instruments sont digitaux et lisibles grâce à un écran de 12,3 pouces. Sur la console, une dalle centrale multimédia avec effet panoramique affiche les informations sans toutefois être tactile.
Une fois les informations prise en compte par le conducteur, ce dernier s’apercevra que son volant est nouveau. Il intègre les boutons touch-control. Il permet grâce à un balayage du doigt de piloter les fonctions du combiné.
Cette révolution numérique a cependant un coût. L’auto est disponible à partir de 71 200 euros en berline, 73 199 euros en Coupé et 77 000 euros en cabrio. Ne parlons pas du malus qui se fait plaisir 10 500 €, un tarif inchangé avec comme lot de consolation plus de chevaux sous le capot.

Articles associés