Essai des MITO & GIULIETTA

Balade rémoise

Aujourd’hui,  c’est notre essai sur le relooking des Alfa Romeo Mito et Giulietta que nous allons vous conter, à défaut de vous exprimer nos sensations au volant de l’Alfa Romeo 4C.

Alfa rouge

Le rendez-vous est pris dans la campagne rémoise ; nous sommes accueillis en gare de Reims par l’équipe Alfa Romeo. Après un petit briefing  les véhicules – nouvelles Alfa Roméo MiTo et Giulietta MY 2014 -sont  mise à disposition. Plusieurs choix de moteurs sont disponibles : le Twin Air 105cv essence pour la MiTo, et 2 motorisations Diesel pour la Giulietta : le JTD 105cv et le nouveau JTD 150cv.  Nous quittons donc Reims au volant de la Giulietta version  JTD 150cv, finition Quadrifoglio Verde c’est-à-dire la version sport avec suspension  sport, jantes 17’’, étrier de freins rouge, sellerie cuir et quelques aménagements intérieur typés sport, la totale !

Expo AlfaLes premiers tours de roues avec cette Giulietta sont agréables ; on s’y trouve  bien!  Plusieurs nouveautés sont visibles sur cette version MY 2014. On note tout d’abord l’effort réalisé sur la qualité de la finition avec des matériaux plus nobles, un encadrement de la planche de bord assorti à la couleur des sièges, un nouvel écran tactile Uconnect de 5’’ (disponible dès le premier niveau de finition « Impression », et 6,5’’ pour les versions en finition « Exclusise »)  un nouveau compteur ainsi qu’un tout nouveau volant. Le confort et l’acoustique ont été également améliorés, ainsi que le  filtrage  des suspensions qui devient meilleur.

détail cuir rougeNotre itinéraire nous conduit sur le mythique circuit de Reims,  sur la commune de Gueux. Mais en réalité, le circuit,   c’est la nationale et nous sommes surpris de longer les anciennes tribunes et les anciens stands – bien conservés avec les publicités de l’époque. Après la nationale, on rentre dans le vif du sujet avec des routes plus sinueuses et notre Giulietta au comportement linéaire devient plus vive à piloter ; l’efficacité des suspensions est réelle et le châssis de cette version sport appréciable. En revanche,  nous aurions aimé un train avant plus précis, qui a fait défaut  dans les courbes serrées, mais aussi plus agile afin de mieux faire passer les 150cv sans un patinage désagréable. Côté moteur, l’ensemble est homogène, la puissance est bien là, et l’agrément de conduite aussi.

Une surprise nous attend pour le déjeuner :  la visite de la Galleria Continua, un ensemble d’œuvres contemporaines exposées dans une ancienne usine de papeterie ; c’est original et magnifique, et conclu brillamment par un déjeuner à l’italienne orchestré par Luana Belmondo elle-même et sa brigade.

Détail AlfaLe retour se fait à bord de la MiTo MY  2014 ;  peu de changement sur ce modèle,  si ce n’est l’apparition d’une nouvelle génération de moteur : le TwinAir 105cv. C’est un bicylindre de 875cm3 , boite 6 rapports, fonction start/stop en série. Une nouvelle finition entre au catalogue : c’est la version SBK Sport/Syle qui permet de personnaliser son véhicule avec  toit et coques de rétroviseurs de coule
ur,, ordinateur de bord et fonction Bluetooth.

Articles associés