Victoire de David Salanon dans la tristesse ….

Deuxième manche du Championnat de France des Rallyes, le “Charbo“ a une place à part dans le paysage des rallyes. L’ancêtre Rallye de Charbonnières Stuttgart Solitude qui proposait aux équipages une traversée de la France et de l’Allemagne pour rejoindre Stuttgart pour une épreuve sur circuit a laissé sa place au Lyon-Charbonnières Rhône, très prisé par les pilotes et les spectateurs lyonnais.

 

Il offre un parcours rapide au cœur des vignes du Beaujolais avec, comme centre névralgique, le magnifique casino de Charbonnières-les-Bains.

 

Cette année encore, les équipages ont répondu présent, avec 146 engagés en moderne et 28 en VHC. C’est la nouvelle classe R5 qui fait recette avec 17 voitures au départ, les WRC sont en retrait avec seulement 4 voitures, le décompte des points au Championnat leur étant peu favorable.

Les formules de promotion sont également de la partie : le Trophée Michelin, la 208 Rally Cup qui accueille 19 équipages. A noter également le lancement du Championnat de France des Rallyes Junior organisé par la FFSA qui aligne 20 Fiesta R2J, toutes strictement identiques et préparées par M-Sport (la structure de Sébastien Ogier en Championnat du Monde WRC). Un réservoir de nouveaux talents à découvrir !

 

Le rallye démarre sous un soleil radieux avec 2 spéciales très sélectives, à parcourir à 2 reprises. Une hiérarchie s’impose rapidement avec 2 équipages qui prennent le large : David Salanon (triple vainqueur de l’épreuve) et sa Ford Fiesta WRC, talonné par le rapide Yoann Bonato (Citröen DS3 R5) qui reste au contact et rejoint Charbonnières, à l’issue de cette première journée, avec seulement 9 secondes de retard sur le leader.

 

La deuxième journée du rallye démarre sur un coup de théâtre. Dans l’épreuve 7 Marchampt/Le Parasoir, Yoann Bonato, parti le couteau entre les dents pour combler son retard, crève et perd 1 minute. Dés lors, David Salanon et sa Ford Fiesta WRC se contente de gérer pour empocher un 4e succès à Charbonnières-les-Bains. Belle performance de Yohan Rossel (Citroën DS3 R5) qui conserve la 2e place, face à un Yoann Bonato (Citroën DS3 R5) déchaîné qui échoue pour 3 petites secondes mais monte sur le podium à la 3e place.

 

En VHC (véhicule d’époque de compétition), Jean-François Mourgues s’impose haut la main aux commandes de sa Porsche 911 RS.

 

Le lancement du Championnat de France des Rallyes Junior a tenu toutes ses promesses. La lutte a été splendide entre les 20 équipages de Ford Fiesta R2J et les coups d’éclat nombreux.

Le favori Jean-Baptiste Franceschi a rempli son contrat ; auteur de 8 meilleurs temps, il remporte un succès incontesté devant Anthony Fotia et Romain Di-Fante, séparés de seulement 5 secondes.

 

Ce 69e Rallye Lyon – Charbonnières Rhône a malheureusement été marqué par un tragique accident lors de la première étape et le décès du pilote Anthony Perrin.

 

 

Michel MORILLON

Articles associés