Le sacre de Toyota

 

#8 TOYOTA GAZOO RACING (JPN) TOYOTA TS050 HYBRID LMP1 SEBASTIEN BUEMI (CHE) KAZUKI NAKAJIMA (JPN) FERNANDO ALONSO (ESP) Copyright : Alexis GOURE (ACO)

Enfn, le constructeur nippon, Toyota, remporte pour la première fois les 24H du Mans. Le trio Fernando Alonso-Sebastien Buemi-Kazuki Nakajima s’est relayé derrière le volant de la n°8 pour franchir cette ligne d’arrivée en première place devant l’autre Toyota, la n°7 de Kamui Kobayashi-Mike Conway-José Maria Lopez.

Pour le constructeur japonais et toute son équipe, c’est une immense émotion qui vient couronner un travail de longue haleine semé de désillusions comme en 2016 lorsque la voiture, qui semblait voler vers une vitoire certaine, a du abandonner.

En catégorie GTE Pro et Am, Porsche a dominé ses adversaires. La 911 RSR n°92 de Laurens Vanthoor, Michael Christensen et Kévin Estre en GTE Pro et celle de la n°77 du Dempsey-Proton Racing de Matt Campbell, Christian Ried et Julien Andlauer en GTE Am montent sur la première marche du podium. Et ce sera également une belle récompense pour les 70 ans de la marque de Stuggart qui compte désormais 107 succès à son palmarès sarthois.

 

M Guimard

 

Articles associés