Le rallye historique et mythique de Monte-Carlo connaît toujours autant de succès. Il a encore rassemblé de nombreux passionnés qui se sont affrontés sur un parcours originel, terrain de jeux des plus grands rallymen du monde.

Cette année, on retrouve encore quelques noms célèbres comme le Finlandais Rauno Altonen qui fête le cinquantième anniversaire de sa victoire en 1967 sur mini Cooper S, flanqué du même numéro 177 qu’à l’époque. Notre Jean Ragnotti national a piloté une R8 Gordini, Carlos Antunes-Tavarres, patron du groupe PSA, était également engagé sur une 104 ZS.

Le Monte-Carlo Historique, c’est aussi l’occasion de revoir sur les routes des raretés du passé qui ont participé « en leur temps » au Rallye.

Plein phare sur la Ford Mustang

Cette année, c’est la Ford Mustang qui est à l’honneur. Elle a inspiré de nombreux artistes et notamment en 1966 l’équipage composé de Henri Chemin et de Jean-Louis Trintignant en repérage pour le film « Un Homme et une Femme » de Claude Lelouch. En 1967, c’est au tour de l’idole des jeunes, Johnny Halliday, de faire le rallye en Mustang. Ce sera l’émeute tout au long du parcours.

La première journée de Rallye a relié Monaco à Valence. La 2ème boucle a mené les concurrents sur les spéciales qui ont fait la gloire du
avec la traditionnelle halte à la Remise d’Yves Jouanny à Antraigues.

L’équipe belge, talonnée par les Italiens Aghem/Cumino sur Lancia Fluvia coupé 1200, tient bon au classement. Le retour sur Monaco a été loin d’être une formalité pour les leaders. A l’issue des 5 ZR de la journée, ils étaient toujours en tête, mais les écarts se sont resserrés avec les Italiens sur leur Lancia Fluvia 1200. La victoire finale s’est jouée dans la nuit monégasque avec la célèbre épreuve du Turini.

Les belges Michel Decremont et Yannick Albert (Opel Ascona 2000) n’ont pas cédé à la pression,   gérant parfaitement ces 2 dernières ZR pour s’imposer pour la première fois au Rallye Monte-Carlo Historique devant les Italiens Aghem/Cumino (Lancia Fulvia 1200). Le podium est complété par un deuxième duo italien Fontanella et Scrivani sur Fiat 128 Coupé.

M.Morillon

 

Articles associés